Le bouchon en liège en guerre contre le synthétique : Le seul arbitre le vin !

Liège, capsule ou synthétique

Le bouchon à une grande importance, pour la conservation du vin. Alors bien sur première utilité il permet au précieux liquide de s’écouler ou s’évaporer de la bouteille de vin. Mais le bouchon, à un impact important sur la conservation du vin ! C’est d’ailleurs la que rentre en jeu la qualité, mais aussi la matière utiliser. Nous le savons un grand vin s’améliore avec le temps, la position de stockage de la bouteille de vin ne sera pas sans importance. Et deviné quoi le vin sera appuyé toute la durée de conservation et de vieillissement sur le bouchon en question.

Alors, quels sont les types de bouchons de vin présent sur le marché ? Découvrez les avantages et les inconvénients de ces nouveauté qui bouscule le liège.

Les bouchons de liège naturel

Ils sont directement issus des planches de lièges débitées à l’emporte-pièce dans le sens vertical parallèlement aux différentes couches de croissance de l’arbre. Ils sont séparés selon leur aspect visuel en plusieurs catégories classées usuellement de Sup (meilleur aspect visuel) à 6 (moins bon aspect visuel).

Les bouchons colmatés

Les bouchons naturels présentant un nombre relativement important de lenticelles sont soumis à une opération dite de colmatage. Opération qui consiste à obturer ces dernières avec un mélange de colle et de poudre de liège provenant de la finition des bouchons et des rondelles, de manière à améliorer leur présentation visuelle et leur qualité d’obturation en augmentant la surface de contact liège-verre. Ils sont classés également selon leur aspect visuel.

Les bouchons “agglomérés”

Ce sont des granulés de liège de qualité Ces granulés sont calibrés et collés à l’aide de colles spécifiques aptes au contact alimentaire. Différents procédés industriels sont utilisés pour la fabrication des bouchons agglomérés (extrusion ou moulage). Ces derniers sont utilisés, entre autres, pour certains vins tranquilles d’une durée de garde le plus souvent inférieure à 6 mois.

Le bouchon de vin synthétique plastique

Le deuxième type de bouchon est le bouchon de vin synthétique plastique. Ces bouchons synthétiques sont une alternative de plus en plus présente sur le marché. Le cylindre en plastique, grâce à sa structure cellulaire interne d’alvéoles fermées, imite très bien la structure du bouchon de liège naturel.

Les capsules à vis

Les capsules sont de loin les plus pratiques. On dévisse pour ouvrir, on revisse pour boucher. Les capsules sont entièrement étanches et permettent au vin de voyager sans difficulté. Elles s’avèrent idéales pour des vins vifs, frais et fruités, à déguster jeune.

A part les expériences des Australiens qui utilisent les capsules à vis depuis près de 40 ans avec de formidables résultats (dégustations comparatives sur le même vin en liège et en capsule), on n’a encore que peu de recul en Europe sur le potentiel de garde pour savoir si l’on pourrait pousser le bouchon encore plus loin… Autre point positif pour les petites caves, les bouteilles peuvent être stockées debout, la capsule ne craignant pas le dessèchement.

Une réponse sur “Le bouchon en liège en guerre contre le synthétique : Le seul arbitre le vin !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *